english
Carol Welsman
   

Tout comme bon nombre d’autres artistes musicales, la chanteuse/pianiste Carol Welsman fut baignée dans la musique dès un très jeune âge. La musique était « partout dans la famille, » se souvient-elle, en parlant de son enfance vécu à Toronto, au Canada. Sa mère était prof de piano, son oncle violoniste, et son père, d’après Carol Welsman, « jouait très bien la clarinette et le saxophone. » Mais le membre de la famille dont la notoriété, datant de plusieurs décennies auparavant, était la plus élevée était incontestablement son grand-père paternel. « Son nom est Frank S. Welsman, et il fut le fondateur et premier chef d’orchestre du Toronto Symphony Orchestra. »

Pour Carol Welsman, les leçons de musique commencent très jeune; au secondaire, elle joue la contrebasse et le violon. Sa fascination avec le jazz est née de la « collection de disque incroyable » d’un ami. Sa passion pour cette musique l’amène, dans les années 80, à s'inscrire au programme de piano au Berklee College of Music à Boston. Plus tard, elle part en voyage en Europe et étudie le chant avec Christiane Legrand (sœur de Michel) à Paris; elle y rencontre Romano Musumarra, réalisateur et compositeur pour Céline Dion, Pavarotti et Garou. Elle devient la parolière anglaise de Romano Musumarra, et produit deux chansons numéro un en France et en Suède. En 1995, Carol Welsman compose en duo la chanson de Ray Charles, « Out Of My Life », et en 2006 le duo « You Are My Miracle » pour le ténor Vittorio Grigolo et la chanteuse des Pussycat Dolls, Nicole Scherzinger. En 1996, son premier disque, Lucky To Be Me, reçoit une nomination aux Prix Juno pour meilleur disque de jazz contemporain et lui vaut le titre de Chanteuse jazz de l'année 1996 de la revue Jazz Report. En tout, six de ses 10 albums réalisés jusqu’à présent en carrière ont mérité des nominations pour des prix Juno.

 

« Les aspects les plus gratifiants d'une carrière remarquable et souvent surprenante ont été les rencontres que j'ai pu avoir avec des artistes que j'ai longtemps admirés, tels que Michel Legrand, Herbie Hancock, George Benson et Stevie Wonder, » dit-elle. « Je crois qu'une des raisons pour laquelle j'ai pu connaître moi-même du succès est que je m'applique à connecter avec l'auditoire, à évoquer des émotions à travers les paroles, et à partager mes dons musicaux simplement parce que j'adore tellement ce que je fais. Lors de chaque spectacle, je veux que les gens se sentent comme s'ils étaient assis dans mon salon, et qu'ils fassent partie intégrante du dernier chapitre de mon parcours musical. »